Les symptômes du déséquilibre électrolytique et comment le résoudre

Les symptômes du déséquilibre électrolytique et comment le résoudre
5 novembre 2015 22:17

Les électrolytes sont certains nutriments (ou des produits chimiques) présents dans le corps, qui ont de nombreuses fonctions importantes, comme celle de réguler les battements du cœur ou de contracter vos muscles de sorte que vous puissiez vous déplacer.

Les principaux électrolytes présents dans le corps comprennent le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium, le phosphate et chlorure. Parce que ces nutriments essentiels aident à stimuler les nerfs dans tout le corps et l'équilibre des niveaux de fluides, un déséquilibre électrolytique peut causer divers symptômes graves, pouvant parfois comporter des risques potentiellement mortels.

Vous obtenez des électrolytes depuis votre alimentation, en mangeant différents aliments et en buvant certains liquides, tandis que vous les perdez partiellement par l'exercice, la transpiration, et le fait d’uriner (1). Voilà pourquoi une mauvaise alimentation, trop peu ou trop d'exercice, et la malade sont les causes possibles d'un déséquilibre électrolytique.

Certains des principaux rôles que les électrolytes ont dans le corps comprennent:

Calcium: aide aux contractions musculaires, aux terminaisons nerveuses, à la coagulation du sang, la division cellulaire et la formation / maintien des os et des dents.

Potassium: aide à maintenir des niveaux de pression artérielle stable, à la régulation des contractions cardiaques, et aux fonctions musculaires.

Magnésium: nécessaire aux contractions musculaires, au maintien d’un rythme cardiaque approprié, au fonctionnement des nerfs, au renforcement des os, à réduire l'anxiété, à la digestion, et à garder un équilibre de fluides protéinique stable.

Sodium: aide à maintenir l'équilibre hydrique, nécessaire aux contractions musculaires, et aide à la signalisation nerveuse.

Chloride: maintient l'équilibre des fluides.

Comment travaillent les électrolytes et les causes d'un déséquilibre

Les électrolytes se trouvent dans les fluides corporels, y compris l'urine, le sang et la sueur. Ils sont nommés ainsi car ils ont littéralement une "charge électrique (2)."  Ils se séparent en ions chargés positivement et négativement quand ils sont dissous dans l'eau. 

Ils sont importants car ils font partie intégrante du système nerveux. Vos nerfs communiquent ensemble par un processus d'échanges chimiques dépendant d’ions de charges opposées, à la fois à l’extérieur et à l'intérieur de vos cellules.

Un déséquilibre électrolytique peut être causé par un certain nombre de facteurs différents, y compris des maladies à court terme, des médicaments, la déshydratation et les troubles chroniques sous-jacents (3). Certaines des causes communes du déséquilibre électrolytique sont dues à la perte de liquide, ce qui peut amener à des situations comme celles énumérées ci-dessous:

  • Être malade avec des symptômes comme des vomissements, la diarrhée, la transpiration ou de fortes fièvres qui peuvent tous provoquer une perte de fluide ou une déshydratation.
  • Une mauvaise alimentation, faible en nutriments essentiels provenant d'aliments entiers.
  • Des problèmes d’absorption des nutriments des aliments (syndrome de malabsorption) en raison de troubles intestinaux ou digestifs.
  • Déséquilibres hormonaux et troubles endocriniens.
  • Prise de certains médicaments, y compris ceux pour traiter le cancer, les maladies cardiaques ou les troubles hormonaux.
  • La prise d'antibiotiques, de médicaments diurétiques, ou d’hormones corticostéroïdes.
  • Des maladies ou des dommages rénaux (les reins jouent un rôle essentiel dans la régulation du chlorure dans le sang et "évacuent" le potassium, le magnésium et le sodium).
  • Les traitements de chimiothérapie, qui peuvent causer des effets secondaires d’hypocalcémie ou de carence en calcium, les changements dans les niveaux de potassium, et d'autres carences d'électrolytes.

Signes et symptômes d'un déséquilibre électrolytique

Les électrolytes endossant tellement de rôles différents dans le corps, un déséquilibre provoque assez rapidement des changements notables dans la façon dont vous vous sentez. Selon le type de déséquilibre électrolytique que vous rencontrez, un certain nombre de symptômes peut se produire, y compris:

  • Des douleurs musculaires, des spasmes, des contractions et une faiblesse
  • Une agitation
  • Une angoisse
  • Des maux de tête fréquents
  • Une grande soif
  • Des insomnies
  • De la fièvre
  • Des palpitations cardiaques ou des battements de cœur irréguliers
  • Des problèmes digestifs comme des crampes, une constipation ou une diarrhée
  • La confusion et de la difficulté à se concentrer
  • Des troubles osseux
  • Des douleurs articulaires
  • Des changements de la tension artérielle
  • Des changements d'appétit ou de poids
  • De la fatigue (y compris le syndrome de fatigue chronique)
  • Des engourdissements et des douleurs dans les articulations
  • Des vertiges, surtout quand on se met soudainement debout

Pour diagnostiquer un déséquilibre électrolytique, votre médecin peut effectuer quelques tests différents afin de déterminer votre taux d'électrolytes. Il discutera très probablement de vos antécédents médicaux avec vous, de tous les symptômes récurrents que vous rencontrez, et vous prélèvera un échantillon d'urine et de sang pour identifier d'éventuelles anomalies.

Il est parfois nécessaire de passer un test d'ECG, une échographie ou une radiographie aux rayons X de vos reins afin de relever des déséquilibres électrolytiques graves qui peuvent vous risquer de développer des complications cardiaques.

Votre médecin cherchera des changements notables dans les niveaux optimaux d'électrolytes, incluant les niveaux de potassium, de magnésium ou de sodium très bas ou très élevés. Ceux-ci sont généralement assez faciles à repérer car le corps travaille très dur pour maintenir les concentrations d'électrolytes dans une fourchette étroite. 

Les niveaux sont mesurés par litre de sang, et un déséquilibre électrolytique est diagnostiqué lorsque vous avez une valeur supérieure ou inférieure aux valeurs normales listées ci-dessous (4):

  • Calcium: 5-5,5 mEq / L
  • Chloride: 97-107 mEq / L
  • Potassium: 5-5.3 mEq / L
  • Magnésium: 1,5-2,5 mEq / L
  • Sodium: 136-145 mEq / L

Comment savoir quand demander l’aide d’un médecin pour savoir si oui ou non vous pourriez souffrir d’un déséquilibre électrolytique?

Si vous vous identifiez dans les descriptions des symptômes de déséquilibre électrolytique ci-dessous, il est préférable de rendre visite à un professionnel de santé afin de parler de la façon de régler le problème et d’éviter qu'il ne se reproduise. Voici quelques-uns des signes communs développés lors d’un déséquilibre électrolytique et un peu plus sur ce qui peut en être la cause:

  • Changements dans le rythme cardiaque: Lorsque le taux de potassium monte à des niveaux très élevés, un problème appelé hyperkaliémie se développe. Cela interfère avec les signaux normaux envoyés par les nerfs aux muscles, ce qui peut entraîner une faiblesse des muscles, des picotements ou des engourdissements (5). Dans le même temps, un sang trop riche en potassium peut affecter votre rythme cardiaque et provoquer des rythmes rapides qui vous font sentir anxieux. Aussi, l'un des principaux effets de taux élevés de calcium est sur le système cardio-vasculaire et les voies de transmission électriques du cœur, de sorte que des niveaux de calcium très élevés sont une autre cause fréquente de changements de rythme de battement de cœur.
  • Anxiété et des troubles du sommeil: La plupart d'entre nous savent combien il est difficile de s’endormir et de rester endormi lorsque nous avons des spasmes musculaires, un rythme cardiaque rapide ou des sueurs nocturnes. Malgré l'impression d’être constamment fatigué, un faible taux de magnésium et des hauts niveaux de potassium peuvent causer des difficultés à bien récupérer en raison de douleurs continues et de troubles mentaux.
  • Spasmes musculaires: Lorsque la déshydratation survient ou que les niveaux de magnésium et de potassium chutent brusquement, une faiblesse musculaire et des spasmes sont généralement les premiers signes. Des taux de potassium très faibles (hypokaliémie) peuvent également provoquer des crampes et de la constipation. Un faible taux de calcium (hypocalcémie) provoque également des spasmes musculaires, des crampes, des douleurs musculaires abdominales et des convulsions.
  • Problèmes digestifs: Les muscles de votre tube digestif ont besoin de se contracter correctement afin de vous aider à évacuer vos selles. Ainsi, des niveaux trop bas ou trop élevés d'électrolytes peuvent provoquer la diarrhée, la constipation, des crampes ou des hémorroïdes. Les nausées sont aussi parfois causées par des niveaux de sodium très bas (hyponatrémie). Ce même état peut être suivi par des maux de tête, la désorientation et des problèmes respiratoires quand il est laissé en suspens.
  • Douleurs osseuses: les niveaux de calcium très élevé (hypercalcémie) peuvent entraîner des fractures osseuses, des calculs rénaux douloureux, des vomissements et de la constipation. Le même problème peut aussi vous faire sentir fatigué et faible, avec des problèmes de concentration.
  • Confusion, étourdissement et irritabilité: Quand vos niveaux de sodium augmentent trop fortement (hypernatrémie), vous pouvez vous sentir étourdi et faible. Si cela s’aggrave, il est possible de devenir encore plus délirant et même d’expérimenter une attaque cardiaque ou un coma.

Comment résoudre un déséquilibre électrolytique

1. Adaptez votre alimentation

La première étape pour corriger un déséquilibre électrolytique est de déterminer la manière dont il s’est développé en premier lieu. Pour beaucoup de personnes, un mauvais régime alimentaire qui est riche en aliments transformés contenant beaucoup de sodium, mais faible en d'autres électrolytes comme le magnésium ou le potassium, ouvre la voie à un déséquilibre dangereux.

Dans de nombreux cas, un déséquilibre électrolytique mineur peut être corrigé en faisant simplement des changements alimentaires et en évitant le retour à la malbouffe, aux plats à emporter et aux restaurants, en y préférant des aliments plus frais cuisinés à la maison.

Concentrez votre régime alimentaire autour d’aliments entiers non emballés, en particulier beaucoup de fruits et de légumes contenant du potassium et du magnésium. 

Certains des meilleurs sont les légumes verts, les légumes crucifères comme le brocoli ou le chou, les légumes féculents comme les patates douces ou la courge, les bananes et les avocats. Un régime alimentaire riche en magnésium ou en potassium est susceptible de suffire à résoudre des problèmes comme de faibles niveaux de potassium qui peuvent conduire à des problèmes de pression artérielle ou une carence en magnésium qui peuvent contribuer à l'anxiété, l'agitation et des crampes musculaires.

Pour prévenir la déshydratation et restaurer les électrolytes, concentrez-vous sur ces aliments, qui sont parmi les plus hydratants puisque composés en très grande partie d’eau:

  • Eau de noix de coco
  • Céleri
  • Pastèque
  • Concombre
  • Kiwi
  • Poivrons
  • Agrumes
  • Carottes
  • Produits laitiers (Amasaï / kéfir / yogourt)
  • Ananas

Une autre chose à considérer est de savoir si vous consommez suffisamment de calcium. Avec ou sans consommation de produits laitiers, il est possible d'obtenir du calcium de légumes verts à feuilles, d’autres légumes, d’haricots et de légumineuses. Pour consommer suffisamment de calcium naturellement sans avoir besoin de suppléments, envisagez d'ajouter des produits laitiers de qualité à votre alimentation si vous les digérez correctement. Les aliments comme le yogourt probiotique bio, les fromages et le lait cru fournissent des niveaux élevés d'électrolytes en plus d'autres nutriments importants.

2. Surveillez votre consommation de sodium

Quand vous consommez des aliments emballés ou transformés, vérifiez bien les niveaux de sodium. Le sodium est un électrolyte qui joue un rôle important dans la capacité de l'organisme à retenir ou évacuer l'eau, donc plus votre alimentation est élevée en sodium, plus l'eau est excrété par les reins, ce qui peut entraîner des difficultés à maintenir l'équilibre avec d’autres électrolytes.

Voici comment fonctionne le sodium dans le corps: essentiellement, l'eau suit le sel, ce qui signifie que si vous consommez trop de sodium, une rétention d'eau se produira dans votre corps. 

Dans le même temps, la réciproque est vraie: une diminution des taux de sodium est liée à une diminution d'eau, susceptible de provoquer une déshydratation et une soif extrême. 

L’hypernatrémie (le nom de la maladie qui se développe lorsque trop d'eau est perdue ou que trop de sodium est consommé) (6) est plus fréquente chez les personnes âgées, les personnes atteintes de diabète et celles qui consomment des aliments fortement transformés.

Les personnes peuvent aussi abaisser un niveau élevé de sodium par la diarrhée, la prise de certains diurétiques ou des laxatifs, et de l'exercice à des niveaux extrêmes et un surentraînement sans rester hydraté, qui causent tous, en plus de cela, d’autres problèmes.

Suivre sa consommation de sodium aide ainsi à éviter ces symptômes, y compris les ballonnements, la léthargie, la déshydratation, la faiblesse, l'irritabilité et les contractions musculaires. Boire de l'eau et de manger des aliments entiers (pas ceux vendus emballés/préparés/coupés !) assure également d'obtenir suffisamment d'autres électrolytes importants.

3. Buvez suffisamment d'eau (mais pas trop)

Des déséquilibres électrolytiques peuvent se développer lorsque la quantité d'eau dans votre corps change, provoquant soit une déshydratation (pas assez d'eau par rapport à certains électrolytes élevées) ou une hyperhydratation (trop d'eau). Boire suffisamment d'eau, sans trop diluer vos cellules, aide à réguler les niveaux de sodium et de potassium.

Quelle quantité d'eau est la bonne quantité pour vous? 

Tout dépend de vos besoins spécifiques. Faites-vous souvent du sport? Vous vivez dans un climat chaud qui se traduit par une grande transpiration? Avez-vous consommé beaucoup de fruits et de légumes riches en eau, ou mangez-vous plutôt des aliments transformés?

Alors que « huit verres par jour» a toujours été la recommandation standard, ce n’est pas nécessairement le montant idéal pour chaque personne, car des facteurs comme le régime alimentaire, l'âge, le niveau d'activité physique et la taille du corps déterminent la quantité d'eau dont nous avons besoin. 

Une règle de base est de boire suffisamment pour uriner au moins toutes les trois à quatre heures, ce qui, pour la plupart des gens fait environ 8 à 10 verres de 250 mL par jour.

Si vous pratiquez de l’exercice de manière soutenue (surtout par temps chaud, ce qui augmente la production de sueur), assurez-vous de restaurer vos réserves avec beaucoup d'eau et d'électrolytes (comme des shakes préfabriqués incluant du sodium). 

Si vous avez été malade (y compris avec une fièvre qui provoque des vomissements ou de la diarrhée), garder à l'esprit que vous perdez des fluides et devez augmenter votre apport. 

Sinon, vous risquez de développer des symptômes de déshydratation, des calculs rénaux, des infections de la vessie, des calculs urinaires et une insuffisance cardiaque. 

Voilà pourquoi il est si important de se protéger de la déshydratation. Les femmes enceintes ou qui allaitent doivent aussi consommer des fluides supplémentaires (environ 10-13 tasses chaque jour) pour rester hydratées, tout comme dans le cas des adolescents qui grandissent et se développent plus rapidement que les personnes d'autres âges.

Est-il possible de boire trop d'eau? 

Une hyperhydratation est rare, mais oui, elle est possible (7). Vos reins sont incapables d'excréter des niveaux très élevés d'eau, donc cela peut provoquer une dilution des électrolytes dans le sang. Le résultat pourrait être un faible taux de sodium, ce qui est plus fréquent chez les athlètes d'endurance (qui essaient souvent de compenser la transpiration en buvant beaucoup d'eau), mais peu susceptible de développer chez une personne suivant le régime américain standard, qui est riche en sel.

4. Vérifiez vos médicaments

Les antibiotiques, diurétiques, pilules hormonales, médicaments de la tension artérielle et traitements du cancer peuvent tous impacter les niveaux d’électrolytes. Les formes les plus graves de déséquilibres électrolytiques sont généralement observées chez des patients cancéreux recevant une chimiothérapie. Leurs symptômes peuvent être très graves lorsqu'ils ne sont pas correctement gérés et peuvent s’exprimer sous la forme de niveaux élevés de calcium dans le sang ou d'autres déséquilibres qui se développent lorsque les cellules cancéreuses meurent.

Les laxatifs ou les diurétiques modifient également les niveaux de potassium et de sodium dans le sang et l'urine. Certains diurétiques sont considérés comme «épargneurs potassique », ce qui signifie qu'ils peuvent laisser les niveaux de potassium à des taux très élevés tandis qu’ils font tomber d'autres électrolytes comme le sodium, le calcium et le magnésium à des niveaux très bas. 

Cela se traduit par de l'anxiété, des battements de cœur rapides, des problèmes digestifs et des troubles du sommeil. Il est également possible de développer des déséquilibres électrolytiques dus aux interactions hormonales de médicaments de l'hormone antidiurétique, l'aldostérone et les hormones thyroïdiennes (8). Même des niveaux élevés de stress physiologique peuvent avoir un impact au point que les niveaux de liquide et d'électrolytes ne soient plus équilibrés.

Si vous avez commencé un nouveau traitement médicamenteux ou que vous prenez des compléments alimentaires, et remarquez des changements dans votre humeur, votre énergie, votre rythme cardiaque et/ou votre sommeil, parlez-en à votre médecin pour modifier  votre dose et minimiser les risques de déséquilibre des électrolytes.

5. Ressourcez-vous après l'exercice

Les liquides et électrolytes (généralement sous la forme compléments de sodium) sont couramment consommés par les athlètes pendant ou après l’entraînement. 

Il est recommandé de reformer ses réserves d’électrolytes suite à une séance de sport intensive, c’est pourquoi les boissons pour sportifs et les eaux améliorées sont populaires parmi les gens qui sont très actifs.

Il est important de boire suffisamment d'eau avant, pendant et après l'exercice pour vous garder hydraté, et si vous vous entraînez sur une période de temps prolongée, il est également nécessaire de reconstituer vos réserves d'électrolyte puisque vous en perdez (en particulier le sodium) lorsque vous transpirez .

Vous avez besoin de boire plus d’eau pour compenser la perte de fluide, soit environ 1,5 à 2,5 tasses pour des séances d'entraînement plus courtes, et trois tasses supplémentaires pour de plus longues séances d'entraînement, d’une heure ou plus (9). 

Sans assez d'eau dans votre corps, la déshydratation et le déficit peut entraîner des complications cardiovasculaires (modification du rythme cardiaque), des crampes musculaires, de la fatigue, des étourdissements et de la confusion (10).

Non seulement cela ralentit vos performances globales aérobies, mais cela peut aussi vous causer des évanouissements ou vous faire vivre des situations difficiles, pouvant aller jusqu’à des problèmes graves comme une crise cardiaque.

L'eau et de sodium doivent tous deux être remplacés après l'entraînement pour rétablir les niveaux d'eau «normaux» du corps. Ne buvez pas non plus des tonneaux d’eau après une séance d'entraînement, mais assurez-vous que de manger un repas équilibré et de boire de l'eau tout au long de la journée. Si vous remarquez  une sensation de vertige ou de fortes crampes, essayez de boire beaucoup de liquides et de consommer immédiatement des électrolytes, jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux.

6. Envisagez de prendre des compléments

En raison de niveaux élevés de stress, des facteurs génétiques ou des conditions médicales existantes, certaines personnes peuvent connaître une déficience chronique de certains électrolytes. Le magnésium et le potassium sont deux électrolytes dont beaucoup de personnes manquent.

Consommer quotidiennement des suppléments de magnésium peut aider à reconstituer vos stocks et à prévenir une carence en magnésium qui est responsable de symptômes comme l'anxiété, les troubles du sommeil ou les crampes musculaires. 

Le potassium et le magnésium sont habituellement présents dans les cocktails multivitaminés, assurez-vous simplement d’en choisir un de bonne qualité, qui contient de la vitamine à base d'aliments afin d'absorber correctement ces électrolytes et pas de suppléments qui sont toxiques et plein d'ordures.

Partager cet article
Auteur: Michal Vilímovský (FR)
Formation: Étudiant en médecine, Troisième faculté de médecine, Université Charles, Prague
Ressources: Traduit et adapté selon Draxe.com
Sources des images: Dollarphotoclub.com
Date de publication: 5 novembre 2015 22:17
Prochaine date de révision: 5 novembre 2017 22:17
Ce site utilise les cookies pour fournir les services, personnaliser les annonces, et analyzer le trafic. En utilisant ce site, vous l'acceptez. Plus d'informations