8 remèdes naturels pour prévenir les calculs rénaux

8 remèdes naturels pour prévenir les calculs rénaux
10 février 2017 17:25

Les calculs rénaux sont un problème fréquent et répandu. Avoir des calculs rénaux peut être incroyablement douloureux. Et, malheureusement, les personnes en ayant déjà eux sont plus susceptibles d’en redévelopper. Cependant, vous pouvez faire certaines choses afin de réduire ces risques. Cet article explique ce que les calculs rénaux sont et décrit 8 façons diététiques de les combattre.

Table des matières

  1. Un calcul rénal, c’est quoi?
  2. Restez hydraté
  3. Augmentez votre consommation d'acide citrique
  4. Limiter les aliments riches en oxalates
  5. Evitez de consommer de fortes doses de vitamine C
  6. Consommez assez de calcium
  7. Réduisez votre consommation de sel
  8. Augmentez votre consommation de magnésium
  9. Manger moins de protéines animales
  10. Message à retenir

Un calcul rénal, c’est quoi?

Également connu sous le nom de pierres rénales ou néphrolithiase, les calculs rénaux sont composés de déchets durs et solides qui s'accumulent dans les reins et forment des cristaux.

Quatre types principaux de calculs existent, mais près de 80% de tous ces cailloux sont des pierres d'oxalate de calcium. Les formes moins communes incluent la struvite, l'acide urique et la cystéine (1, 2).

Alors que les pierres plus petites ne sont généralement pas un problème, les plus grandes peuvent causer un blocage dans une partie du système urinaire lorsqu’ils quittent le corps.

Cela peut entraîner de fortes douleurs, des vomissements et des saignements.

Les calculs rénaux

Les calculs rénaux

Les calculs rénaux sont un problème de santé commun. Environ 5 - 10% de populations européennes et américaines développeront un calcul rénal au cours de leur vie (3).

De plus, si vous développez une fois un calcul rénal, les études suggèrent que vous êtes jusqu'à 50% plus susceptibles de former un autre calcul dans les 5 à 10 ans qui suivent (4, 5, 6).

Vous trouverez ci-dessous 8 moyens naturels par lesquels vous pourrez réduire le risque de formation d’un autre calcul rénal.

Conclusion: Les calculs rénaux sont des masses solides formées à partir de déchets cristallisés dans les reins. Ils sont un problème de santé commun et le passage de grandes pierres peut être très douloureux.

Restez hydraté

Quand il s'agit de la prévention des calculs rénaux, boire beaucoup de liquides est généralement recommandé.

Les liquides augmentent le volume et diluent les substances formant des pierres dans l'urine, ce qui les rend moins susceptibles de cristalliser (2).

Cependant, tous les fluides ne sont pas égaux. Par exemple, une forte consommation d'eau est liée à un risque moindre de formation de calculs rénaux (7, 8).

Les boissons comme le café, le thé, la bière, le vin et le jus d'orange ont également été associées à un risque plus faible (9, 10, 11).

Cependant, consommer beaucoup de soude peut contribuer à la formation de calculs rénaux. Cela vaut aussi bien pour les sodas sucrés que pour les sodas artificiellement sucrés (9).

Les boissons gazeuses sucréescontiennent du fructose, qui est connu pour augmenter l'excrétion de calcium, d'oxalate et d'acide urique. Ce sont des facteurs importants dans le risque de développements de calculs rénaux (12, 13).

Certaines études ont également lié un apport élevé en cola sucré naturellement et sucré artificiellement à un risque accru de calculs rénaux, en raison de sa teneur en acide phosphorique (14, 15).

Conclusion: Rester hydraté est important pour prévenir les calculs rénaux. Pourtant, certaines boissons peuvent diminuer les risques d’en développer, tandis que d'autres peuvent les augmenter.

Augmentez votre consommation d'acide citrique

L'acide citrique est un acide organique trouvé dans de nombreux fruits et légumes, en particulier les agrumes. Les citrons et les citrons verts en contiennent particulièrement beaucoup (16).

L'acide citrique peut aider à prévenir les calculs rénaux d'oxalate de calcium de deux façons (17):

Empêche la formation de pierres: Il peut se lier au calcium dans l'urine, réduisant ainsi le risque de formation de nouvelles pierres (18, 19).

Empêche l'agrandissement de la pierre: Il se lie aux cristaux d'oxalate de calcium existants, les empêchant de devenir plus gros. Il peut vous aider à vous débarrasser de ces cristaux avant qu'ils ne deviennent des pierres plus grandes (16, 19).

Un moyen facile de consommer plus d'acide citrique est de manger plus d'agrumes, comme les pamplemousses, les oranges, les citrons ou les citrons verts.

Vous pouvez également essayer d'ajouter un peu de jus de citron ou de citron vert à votre eau.

Conclusion: L'acide citrique est un composé végétal qui peut aider à prévenir la formation de calculs rénaux. Les agrumes en sont une excellente source alimentaire.

Limiter les aliments riches en oxalates

L'oxalate (acide oxalique) est un anti-nutritif que l'on trouve dans de nombreux aliments végétaux, y compris les légumes verts, les fruits, les légumes et le cacao (20).

Cependant, votre corps en produit également en quantités considérables.

Une consommation élevée d'oxalate peut augmenter l'excrétion d'oxalate dans l'urine, ce qui peut être problématique chez les personnes qui ont tendance à former des pierres d’oxalate de calcium (21).

L'oxalate peut agglomérer le calcium et d'autres minéraux et former des cristaux, ce qui peut conduire à la formation d’un calcul rénal (21).

Cependant, les aliments riches en oxalate ont également tendance à être très bon pour la santé, donc un régime strict à faible teneur en oxalate n'est plus recommandé aux individus ayant formés ou susceptibles de former des calculs rénaux.

De nos jours, un régime à faible teneur en oxalate est seulement suggéré aux patients souffrant d'hyperoxalurie, une affection caractérisée par des niveaux élevés d'oxalate dans l'urine (17).

Avant de modifier votre alimentation, consultez votre médecin ou votre nutritionniste et faites-vous tester pour savoir si vous devez réduire votre consommation d’aliments riches en oxalate.

Conclusion: Les aliments riches en oxalate peuvent être problématiques pour certaines personnes. Cependant, demandez conseil à un médecin avant de limiter la consommation de ces aliments, car ce n'est pas nécessaire pour toutes les personnes formant des calculs rénaux.

Evitez de consommer de fortes doses de vitamine C

Des études indiquent que les suppléments de vitamine C (acide ascorbique) sont associés à un risque accru de formation de calculs rénaux (22, 23, 24).

Un apport élevé de suppléments en vitamine C peut augmenter l'excrétion d'oxalate dans l'urine, puisqu’une partie de la vitamine C peut être convertie en oxalate dans le corps (25, 26).

Une étude menée sur des hommes suédois d'âge moyen et d’autres plus âgés a révélé que les consommateurs de suppléments de vitamine C peuvent être deux fois plus susceptibles de développer des calculs rénaux que ceux ne prennant pas de suppléments (23).

Cependant, notez que la vitamine C provenant de sources alimentaires, comme les citrons, n'est pas associée à un risque accru de pierre (27).

Conclusion: Il a été prouvé que la consommation de fortes doses de suppléments en vitamine C peut augmenter le risque de calculs rénaux d'oxalate de calcium chez les hommes.

Consommez assez de calcium

Ne tendez pas l’oreille à la légende disant que vous devriez diminuer vos apports en calcium afin de réduire le risque de formation de pierres contenant du calcium.

Ce n'est pas le cas. En fait, un régime riche en calcium a été associé à une diminution du risque de formation de calculs rénaux (28, 29, 30, 31).

Une étude a fait suivre à des hommes qui avaient soufferts de calculs rénaux contenant du calcium un régime contenant 1 200 mg de calcium par jour. Ce régime était également faible en protéines animales et en sel (29).

Les hommes de ce groupe avaient environ 50% de risques en moins de former un autre calcul rénal sur cinq ans que le groupe témoin, qui a, lui, suivi un régime faible en calcium de 400 mg par jour.

Le calcium alimentaire tend à se lier avec l'oxalate dans l'alimentation, ce qui l'empêche d'être absorbé. Les reins n'ont alors pas besoin de le faire passer à travers le système urinaire.

Les produits laitiers comme le lait, le fromage et le yogourt sont de bonnes sources alimentaires de calcium.

Pour la plupart des adultes, la dose journalière recommandée (AJR) de calcium est de 1 000 mg. Cependant, l’AJR est de 1 200 mg par jour pour les femmes de plus de 50 ans et toutes les personnes de plus de 70 ans.

Conclusion: Consommer suffisamment de calcium peut aider à prévenir la formation de calculs rénaux chez certaines personnes. Le calcium peut se lier à l'oxalate et l'empêcher d'être absorbé.

Réduisez votre consommation de sel

Une alimentation riche en sel est liée à un risque accru de formation de calculs rénaux chez certaines personnes (30, 32).

Une forte consommation de sodium, un composant du sel de table, peut augmenter l'excrétion de calcium dans l'urine - ce qui est l'un des principaux facteurs de risque pour les calculs rénaux (33).

Sel

Baissez la consommation de sel pour réduire le risque de calculs rénaux

Cela dit, certaines études menées sur des femmes et des hommes plus jeunes n'ont pas trouvé de liens entre la consommation de sel et la formation de calculs rénaux (31, 34, 35).

La plupart des recommandations nutritionnelles demandent actuellement de limiter la consommation de sodium à 2 300 mg par jour. Cependant, la majorité des gens en consomment bien plus que cela (36, 37).

Une des meilleures façons de diminuer votre apport en sodium est de réduire votre consommation d’aliments conditionnés et transformés (38).

Conclusion: Si vous êtes enclin à former des calculs rénaux, une diminution de vos apports en sodium peut aider. Le sodium peut augmenter la quantité de calcium que vous excrétez dans l'urine.

Augmentez votre consommation de magnésium

Le magnésium est un minéral important qui manque chez beaucoup de gens (39).

Il est impliqué dans des centaines de réactions métaboliques au sein de votre corps, y compris la production d'énergie et les mouvements musculaires (40).

Il existe également des preuves que le magnésium peut aider à prévenir la formation de calculs d'oxalate de calcium dans les reins (35, 41, 42).

Le fonctionnement exact n'est pas encore entièrement compris, mais il a été suggéré que le magnésium peut réduire l'absorption d'oxalate dans l'intestin (43, 44, 45).

Ceci dit, toutes les études ne s'entendent pas sur la question (30, 34).

L’AJR pour le magnésium est de 400 mg par jour. Si vous souhaitez augmenter votre apport en magnésium depuis votre alimentation, les avocats, les légumineuses et le tofu sont tous de bonnes sources alimentaires.

Pour bénéficier d’un maximum d'avantages, consommez du magnésium avec les aliments riches en oxalates que vous mangez déjà. Si ce n'est pas possible, essayez de consommer la source de magnésium dans les 12 heures après avoir ingéré des aliments riches en oxalate (45).

Conclusion: Certaines études montrent que l'augmentation de votre apport en magnésium peut aider à diminuer l'absorption d'oxalate et à réduire le risque de calculs rénaux.

Manger moins de protéines animales

Un régime alimentaire riche en protéines animales, comme la viande, le poisson et les produits laitiers, est associé à un risque plus élevé de formation de calculs rénaux.

Un apport élevé de protéines animales peut augmenter l'excrétion de calcium et diminuer les niveaux de citrate (46, 47).

En outre, les sources de protéines animales sont riches en purines. Ces composés sont décomposés en acide urique et peuvent augmenter le risque de formation de pierres d'acide urique (48, 49).

Tous les aliments contiennent des purines, mais en quantités différentes.

Les reins, le foie et les autres organes sont très riches en purines. Les aliments végétaux, d'autre part, ont une faible teneur en purine.

Conclusion: Une forte consommation de protéines animales peut augmenter votre risque de développer des calculs rénaux.

Message à retenir

Si vous avez eu un calcul rénal, vous êtes très susceptible d’en développer un autre dans les 5 à 10 ans à venir. La bonne nouvelle est que certaines mesures alimentaires peuvent aider à réduire ce risque.

Vous pouvez essayer d'augmenter votre consommation de liquide, de consommer des aliments riches en certains nutriments, de manger moins de protéines animales et d'éviter le sodium, pour n'en nommer que quelques-uns.

Juste quelques mesures simples peuvent grandement aider dans la prévention des calculs rénaux douloureux.

Partager cet article
Auteur: Michal Vilímovský (FR)
Formation: Étudiant en médecine, Troisième faculté de médecine, Université Charles, Prague
Ressources:

Adapté selon Authority Nutrition

Sources des images:

Adobe Stock

Date de publication: 10 février 2017 17:25
Prochaine date de révision: 10 février 2019 17:25
Ce site utilise les cookies pour fournir les services, personnaliser les annonces, et analyzer le trafic. En utilisant ce site, vous l'acceptez. Plus d'informations