Les effets de l'alcool sur la santé

Les effets de l'alcool sur la santé
8 novembre 2014 20:10

L'alcool est l'une des boissons les plus consommées dans le monde entier. D'après les statistiques, près de 50000 personnes meurent chaque année (en France), à cause de problèmes de santé liés à l'alcool. C'est la troisième cause de mortalité en France. En 2012, près de 6 % des morts dans le monde entier étaient supposées être liées à l'alcool.

Les effets sur la santé

Il est faux de croire que certains alcools (comme le vin rouge), ne causent aucun dommage à la santé si consommé en petites quantités. L'alcool, que ce soit du vin rouge, de la bière, ou n'importe quelle autre forme, mets votre santé en péril. Boire régulièrement ou boire trop peut augmenter les risques de développer de graves problèmes de santé. Tout ceux qui boivent de l'alcool ne souffriront pas nécessairement des effets pervers mais d'après les nouvellesrecherches et statistiques, les effets nuisibles sur la santé mentionnés ci-dessous sont bien plus fréquents chez les buveurs que chez les non-buveurs.

L'alcool est une drogue provoquant une dépendance. Il provoque une dépression du système nerveux central, (c'est-à-dire qu'il ralentit l'activité du cerveau) qui peut causer un large éventail d'effets secondaires. Les effets de l'alcool sur le corps humain prend plusieurs formes, tout dépend de facteurs multiples comme la quantité de boisson, la fréquence, l'âge auquel la personne commence à boire et la durée de la consommation d'alcool, l'état de santé du buveur et les circonstances de la consommation (après un repas,...). On peut grossièrement diviser l'effet de l'alcool sur le corps humain en deux parties les effets à courts termes et les effets à long terme.

Les effets à court terme sur le corps humain

  • Discours embrouillé: L'un des signes les plus communs est la difficulté à parlerque l'on observechez une personne juste après avoir bu.
  • Une perte de coordination: L'ataxie est le terme médicalutilisé pour nommer ce problème. Après la consommation d'alcool, la personne ne peut plus coordonner les différents mouvements de son corps.
  • Manque d'équilibre en station debout ou lors de la marche: C'est aussi inclus dans l'ataxie. A cause du manque de contrôle des mucles de son propre corps, la personne qui a bu devient incapable de marcher ou de rester debout normalement.
  • Attention et capacité de jugement détérioré (affecte la mémoire, l'attention et la capacité à prévoir, etc.): L'alcool ralentissant l'activité cérébrale, cela provoque une détérioration de l'attention et de la capacité de jugement, et les fonctions cognitives (telles que les capacités et habilités qu'une personne peut avoir) du buveur sont sévèrement affectées.
  • Perte d'inhibition (effets comportementals de l'alcool): C'est l'une des conséquences les plus visibles de l'alcool qui affecte le buveur pendant et après avoir bu. La perte d'inhibition veut dire le manque de contrôle. La personne ayant consommé de l'alcool semble avoir perdu toute inhibition et devient plus scandaleuse, sans scrupules, extravertie ou montre d'autres types de comportements extrêmes.
  • Le sommeil: Boire une petite quantité d'alcool peut vous aider à vous endormir, mais consommer ne serait-ce qu'une petite quantité d'alcool avant de dormir peut vraiment affecter la qualité de votre sommeil. Si vous êtes un grand buveur ou un buveur régulier, alors vous risquez d'avoir un sommeil perturbé même sans avoir bu avant d'aller vous coucher (c'est la conséquence d'une consommation d'alcool sur le long terme). L'alcool interrompt le processus mis en place par le corps lors du sommeil. Il fragmente le sommeil en augmentant la fréquence du besoin d'uriner pendant le sommeil. Il cause aussi la relâche des muscles du corps, ce qui provoque le ronflement et empêche une respiration normale lors du sommeil, ce qui peut entraîner une perturbation du sommeil. Il diminue aussi la durée de la phase de sommeil léger (qui est la première phase du sommeil et qui alterne avec le sommeil profond durant le cycle du sommeil),tous ces facteurs causent donc un sommeil de mauvaise qualité, et vous pouvez vous réveiller épuisé au lieu de vous lever frais et dispo après une bonne nuit de sommeil.
  • Empoisonnement à l'alcool: Boire trop d'alcool ou boire trop rapidement sur une courte période de temps cause une augmentation immédiate et massive du niveau d'alcool dans le sang, ce qui ne peut pas être nettoyé par votre foie rapidement. Cela peut entraînerunempoisonnement à l'alcool qui est très dangereux et souvent mortel. Le corps ne peut plus travailler correctement et la respiration, le rythme cardiaque, la température du corps deviennent anormaux et tout ceci peut provoquer un coma (une perte de conscience) voire la mort. Les signes et les symptômes d'une intoxication à l'alcool sont une baisse de la température corporelle, une respiration irrégulière ou lente, une peau pâle ou bleue, la personne peut être consciente mais sans répondre aux sollicitations, peut avoir des arrêts cardiaques ou perdre conscience, etc. C'est un cas d'urgence médicale. Si vous remarquez ces symptômes sur une personne pendant ou après qu'elle ait bu, contactez immédiatement les secours.

Les effets à long termede l'alcool sur le corps humain

Malheureusement, la consommation d'alcool peut entraîner des problèmes de santé bien plus graves qu'une simple gueule de bois, un trou de mémoire ou un comportement inapproprié après avoir bu. Ces effets secondaires, qui se développent au fil du temps chez les consommateurs d'alcool, sont appelés les effets à long terme de l'alcool et sont bien plus graves, et, une fois développés, peuvent affecter la personne jusqu'à la fin de ses jours.

  • Le cancer: L'alcool est transformé en acétaldéhyde dans le corps, qui est la désignation métabolique de l'alcool. L'Acétaldéhyde est un agent cancérigène qui augmente les risques de développer les cancers suivants chez les consommateurs d'alcool: Le cancer du foie, de la vessie, de la bouche, de l'oesophage, le cancer du côlon, du sein, du larynx, et le cancer du pharynx (partie supérieure de la gorge). Le risque de développer un cancer est encore bien plusélevé chez les personnes qui boivent beaucoup et qui consomment aussi du tabac (les fumeurs).
  • Le diabète: C'est une maladie répandue qui se développe quand votre corps ne peut pas utiliser le glucose (sucre) dans le sang en tant que source d'énergie. En conséquence, le niveau de glucose dans le sang augmente et il commence à produire des effets indésirables sur le corps qui, à long terme, causent de graves problèmes de santé. Malgré qu'il y ait plusieurs causes de diabètes (le facteur génétique étant la cause la plus répandue), une forte consommation d'alcool est l'une des plus importantes raisons de développer un diabète. L'alcool, par un ou plusieurs des mécanismes suivants, entraîne le diabète chez les buveurs (surtout chez les grands buveurs): De grandes quantités d'alcool causent des inflammations chroniques, ainsi que la destruction du pancréas, résultant en un diabète. De grandes quantités d'alcool dans le corps entraînent une résistance du corps à l'insuline, et augmentent la prise de calories (l'alcool contient une bonne dose de calories), ce qui augmente le poids, et augmente les risques de développer un diabète.
  • L'anxiété: Le plus souvent, l'on prend un verre pour se sentir mieux ou oublier un évènement douloureux. L'alcool peut avoir un effet positif temporaire sur votre humeur, et peut vous rendre plus joyeux quelques temps. Mais, sur le long terme, il peut causer de graves problèmes santé mentale, avec l'anxiété chronique comme premier symptôme. Il entraîne des changements dans le cerveau, le rythme cardiaque, le système nerveux, il diminue le nombre de neurotransmetteurs dans le cerveau, qui sont nécessaires à une bonne santé mentale, et une augmentation du sucre dans le sang, tout ceci résultant en une agitation et une anxiété croissante chez les buveurs.
  • L'agression: La perte d'inhibtions a déjà été mentionnée dans les effets à courts termes de l'alcool. En temps normal, ces inhibitions sont la raison pour laquelle vous adoptez un comportement civilisé envers les autresmais après avoir bu de l'alcool pendant longtempsvous pouvez devenir plus irritable; votre capacité à comprendre les évènements et les conséquences qui suivent sont perdues à tout jamais, ce qui cause le comportement agressif du buveur qui résulte en violence domestique, des relations brisées et parfois un comportement extrême, comme le fait qu'une personne ayant bu puisse tuer quelqu'un.
  • La dépression: La dépression est définie comme un état mental dans lequel la personne ressent de la tristesse et du désespoir pendant une longue période et cela affecte les personnes de manière à ce interrompre leur fonctionnement normal dans la vie de tous les jours. Si vous buvez régulièrement ou en grandes quantités, ou que vous utilisez l'alcool comme un médicament, par exemple pour vous remonter le moral pour des raisons personnelles, vous avez plus de risques de développer des signes et symptômes de la dépression. L'alcool interfère avec la production normale de sérotonine (un neurotransmetteur du cerveau qui sert à réguler l'humeur), avec les relations normales du buveur, et peut aussi augmenter l'anxiété si utilisé à long terme. Tous ces facteurs entraînent un cercle vicieux qui peut résulter en une grave dépression du buveur et qui, avec un comportement impulsif, peuvent compromettre le jugement et l'absence de self-control peut mener à des pensées suicidaires et psychotiques (une maladie mentale qui cause la perte du sens de la réalité) et même au suicide.
  • La dépendence: Être heureux, fêter un évènement avec vos amis et de l'alcool, boire du vien pendant le repas, se sentir mal et essayer de retrouver la forme avec de l'alcool. Consommer de l'alcool est devenu si ordinaire dans notre vie quotidienne que l'on en boit sans surveiller les quantités et en oubliant que c'est aussi une drogue addictive comme beaucoup d'autres. La dépendance physique à l'alcool (c'est-à-dire que si vous ne buvez d'alcool, votre corps commence à montrer des symptômes physiques comme des maux de tête, de la fatigue, etc dus à la dépendance physique à l'alcool) est aussi appelée alcoolisme. Elle se développe lorsque vous avez bu pendant si longtemps que vous en êtes devenu dépendant. Quand l'alcoolisme se développe, la consommation d'alcool devient la chose la plus importante dans votre vie, et vous continuez à boire tout en sachant que cela vous cause beaucoup de mal à vos proches et vous, car vous avez atteint un point où vous ne pouvez plus vous en empêcher.
  • La démence: L'abus d'alcool peut complètement détruire votre vie. Sur le long terme, la consommation d'alcool ne provoque pas seulement des symptômes physiques, mais il peut aussi entraîner de graves déficiences en thiamine, une perturbation des fonctions mentales, et des dommages au cerveau qui peuvent mener jusqu'à la démence (problèmes avec la mémoire, l'apprentissage et autres capacités quotidiennes).Ci-dessous les signes et symptômes qui peuvent être remarqués chez une personne développant une démence alcoolique. Une confusion mentale, une agitation, un manque de coordination dans les mouvements, un problème aux yeux (y compris des pupilles de tailles différentes, des mouvements d'yeux anormaux,...),une perte de mémoire, des difficultés à communiquer, une désorientation, un comportement nouveau et inhabituel (comme le fait de ne plus prendre soin de soi, de se négliger) et un changement dans la personnalité (comme de la frustration, de la colère, un manque ou un surplus d'émotions,...). Malheureusement, la démence alcoolique, une fois développée, ne peut plus être complètement soignée. Une fois détectée, sa progression peut etre stoppée en soignant la déficience en thiamine et en traitant la dépendance à l'alcool.
  • Le stress: Après une longue et stressante journée de travail, on pourrait avoir envie de chercher du réconfort dans l'alcool une fois la nuit venue, pour s'aider à évacuer le stress mais en y réfléchissant, ce verre pourrait faire bien plus de mal que de bien. Oui, l'alcool peut permettre d'évacuer le stress si consommé en petites quantités chez certaines personnes mais, sur le long terme, il peut causer de graves perturbations mentales et physiques dans votre corps, qui peuvent mener à une augmentation du niveau de stress à la fois physique et physiologique.
  • L'hypertension: Un grand buveur peut augmenter sa tension à des niveaux dangereux, causant l'hypertension (tension élevée et ses effets sur le corps). Si vous buvez plus de trois verres à la suite, vous avez certainement augmenté votre tension temporairement. Mais si vous continuez à consommer de grandes quantités d'alcool, votre tension sera élevée en permanence, entraînant une hypertension, avec tous ses effets sur la santé (les plus graves sont les AVC et les crises cardiaques).
  • L'AVC (Accident Cardio-Vasculaire): Comme mentionné précedemment, une forte consommation d'alcool sur le long terme peut causer de l'hypertension, et l'une des conséquences mortelles de l'hypertension est l'AVC (rupture ou obstruction de vaisseaux sanguins dans le cerveau causant de graves problèmes de santé). Une hypertension incontrôlée mets tous les vaisseaux du corps sous tension, surtout les vaisseaux vitaux comme ceux du cerveau, des reins,... Cette pression constante peut causer une faiblesse des vaisseaux sanguins ou les boucher, causant une hémorragie dans le cerveau, ou une obstruction de vaisseaux nommée ischémie (l'oxygène n'est pas distribué). C'est une urgence médicale qui doit être soignée très rapidement.
Les bouteilles d'alcool

Les effets de l'alcool sur les bébés in-utero

La consommation d'alcool par une femme eceinte affecte le développement de l'enfant dans le corps de sa mère. Les dangereux effets de l'alcool sur le bébé dépendent d'un grandnombre de facteurs comme, quand l'alcool est consommé, quelle quantité a été consommée, et à quelle fréquence, la génétique entre aussi en jeu (pour la tolérance de l'enfant et de la mère à l'alcool).

Les effets de l'alcool sur les foetus et embryons sont nommés l'ETCAF:Ensemble des Troubles Causés par l'Alcoolisation Fœtale.

C'est la cause la plus commune et la plus prévisible de dommages cérébraux et de difficultés à la naissance chez les bébés.

L'ETCAF consiste en un panel de problème de légers à modérés et sévères. La majorité de ces problèmes ne peuvent être détectés à la naissance, car ils se manifestent plus tard. La plupart des bébés atteints

d'ETCAF sembleront normaux à la naissance. Cependant, les enfants nés avec l'ETCAF peuvent montrer un certain nombre d'anormalités à la naissance sur leur visage, leur tête,...

Certains risques inclus dans l'ETCAF sont:

Des dommages cérébraux, un faible QI, une croissance stoppée, des problèmes à la naissance, des troubles comportementaux,...

Malheureusement, il n'y a pas de traitement pour cela et le seul moyen de l'éviter est d'arrêter complètement l'alcool lors de la grossesse.

Les effets de l'alcool sur les enfants et les adolescents.

La consommation d'alcool chez les enfants et surtout chez les adolescents est devenue très ordinaire. Lors du passage de l'enfance à l'âge adulte, l'adolescent vit de grands changements émotionnels et physiques. Cette phase de transition surtout l'indépendance et la puberté, sont souvent associés à des facteurs de risque comme l'abus d'alcool à un jeune âge, aussi appelé abus d'alcool précoce. Presque 5000 adultes âgés de moins de 21 ans meurent chaque année à cause d'un abus d'alcool.

Parmi les innombrablesl effets de l'alcool sur les adolescents, quelques uns sont cités ci-dessous:

  • Le cerveau des adolescents qui est exposé à l'alcool court le risque d'être sous-développé dans certaines régions etcauser des incapacités mentales.
  • Les adolescents ont tendance à abuser de la consommation d'alcool avec des drogues comme la marijuana, la tabac etc et cela cause des problèmes de santé encore plus graves.
  • A cause du manque de connaissances appropriées et du comportement immature des adolescents, ils sont généralements des buveurs abusifs et peuvent développer des problèmes de santé mortels juste après leur consommation d'alcool.
  • Ils subissent aussi tous les problèmes de santé mentionnés ci-dessus.

L'enfance et l'adolescence sont des périodes d'apprentissage et de découverte, il est donc important, en tant que parents, de leur donner les informations concernant la consommation d'alcool, et de communiquer avec vos enfants pour leur faire prendre conscience de la réalité afin qu'ils comprennent les risques et essayent de suivre vos conseils.

Les différences entre hommes et femmes concernant les effets de l'alcool

Quand on parle de consommation d'alcool, les femmes sont bien plus touchée par les effets de l'abus d'alcool que les hommes. Quand une femme consomme la même quantité d'alcool qu'un homme, elle en ressentira les effets bien plus fortement que lui (même s'ils ont tous deux la même taille et le même poids).

Pourquoi cela?

Ci-dessous quelques effets expliquant cette différence entre les deux sexes:

  • Le corps d'un homme moyen contient une plus grande quantité d'eau qu'une femme du même poids et de la même taille. C'est pour cela que la concentration d'alcool dans le sang des femmes augmente bien plus rapidement, à des niveaux plus hauts et entraîne des problèmes de santé bien plus graves que chez les hommes.
  • Les femmes métabolisent plus lentement l'alcool que les hommes, ce qui contribue aussi à les toucher plus.
  • A cause des variations hormonales mensuelles des femmes en âge de se reproduire, l'assimilation de l'alcool dans leurs corps varie en fonction de cela, les rendant bien plus vulnérables aux effets toxiques de l'alcool.
  • Les femmes ont bien plus de graisses que les hommes, graisse qui n'absorbe pas l'alcool et aide à obtenir une concentration encore plus haute d'alcool dans le sang.
  • Une femme en âge de se reproduire peut, à causede l'alcool, causer des dommages à son enfant in-utero, car l'alcool provoque des dommages chez son bébé avant même qu'elle ne se rende compte de sa grossesse.

Donc, tous ces facteurs rendent les femmes bien plus vulnérables aux effets pervers de la consommation d'alcool. Il est essentiel que les femmes comprennent cette inégalité face à l'alcool et qu'elles agissent en conséquence, afin de préserver leur santé.

Pourquoi l'alcool vous fait-il uriner plus souvent?

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous faisiez plus souvent pipi après avoir consommé de l'alcool ? L'alcool est un agent diurétique très puissant. Un agent diurétique entraîne une augmentation de la production d'urine et diminue le niveau de fluides dans le corps. L'alcool cause des changements dans le corps en stimulant la vessie, forçant les reins à extirper plus de fluides du sang, supprimant l'hormone ADH responsable de l'inhibition des effets diurétiques,.... provoquant de puissants effets diurétiques. L'effet ordinaire de l'alcool est une envie pressante d'uriner quelques minutes seulement après votre visite précédente aux toilettes. L'alcool entraînant une plus grande quantité d'urine, il peut facilement causer une déshydratation, qui cause la nausée et des maux de tête associés à une gueule de bois après la consommation d'alcool. C'est pour cette raison que vous avez une sensation de bouche sèche le lendemain de votre consommation d'alcool. La déshydratation causée par l'alcool peut être fatale à un buveur si elle est persistante ou sévère.

Le seul moyen d'arrêter cela est de mettre fin à sa consommation d'alcool ou au moins de diminuer fortement les quantités consommées.

Les signes d'une addiction

Ces signes comprennent:

  • Boire au travail ou tout en conduisant.
  • Avoir des problèmes légaux liés à l'alcool dus à votre consommation.
  • Continuer à boire même si votre médecin ou vos proches vous conseillent d'arrêter.
  • Vous négligez vos responsabilités et vos devoirs à cause de votre consommation d'alcool.
  • Consommer de grandes quantités d'alcool quotidiennement.
  • Des symptômes de manque apparaissent (comme la nausée, les maux de têtes, l'augmentation du rythme cardiaque, des crises, des tremblements, des insomnies,...) quand vous ne consommez pas d'alcool.

Test d'Identification des Problèmes dus à la Consommation d'Alcool (TIPCA)

Ce test simple consiste en 10 questions avec un score qui vous aidera à determiner si la consommation d'alcool d'une personne est dangereuse, fruit d'une dépendance, nocive ou non. Ce test a été développé par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Ci-dessous le questionnaire TIPCA, vous pourrez calculer votre score en répondant aux questions et en comparant avec les scores de référence donnés à la fin du questionnaire, pour avoir plus d'information sur votre consommation d'alcool:

(Ces questions se rapportent à votre consommation d'alcool durant les 12 derniers mois)

1. A quelle fréquence consommez-vous des boissons contenant de l'alcool?

  • Jamais (0 points)
  • Une fois par mois ou moins (1 point)
  • 2 à 4 fois par mois (2 points)
  • 2 à 3 fois par semaine (3 points)
  • 4 fois par semaine ou plus (4 points)

2. Lors d'un jour normal, combien de verres (contenant de l'alcool) consommez-vous?

  • 1 ou 2 (0 points)
  • 3 ou 4 (1 point)
  • 5 ou 6 (2 points)
  • 7,8 ou 9 (3 points)
  • 10 ou plus (4 points)

3. Lors d'une occasion, une fois que vous avez commencé à boire, à quelle fréquence buvez-vous 6 verres ou plus?

  • Jamais (0 points)
  • Une fois par mois ou moins (1 point)
  • 2 à 4 fois par mois (2 points)
  • 2 à 3 fois par semaine (3 points)
  • 4 fois par semaine ou plus (4 points)

(SI vous avez un total de points de 0 pour les questions 2 et 3, passez directement aux questions 9 et 10)

4. Pendant l'an passé, à quelle fréquence vous êtes-vous rendu compte que vous n'étiez pas capable de vous arrêter après avoir commencé à boire?

  • Jamais (0 points)
  • Une fois par mois ou moins (1 point)
  • 2 à 4 fois par mois (2 points)
  • 2 à 3 fois par semaine (3 points)
  • 4 fois par semaine ou plus (4 points)

5. Durant l'année passée, à quelle fréquence avez-vous échoué faire ce qui était attendu de vous à cause de votre consommation d'alcool?

  • Jamais (0 points)
  • Une fois par mois ou moins (1 point)
  • 2 à 4 fois par mois (2 points)
  • 2 à 3 fois par semaine (3 points)
  • 4 fois par semaine ou plus (4 points)

6. Cette année, combien de fois avez-vous eu besoin d'un premier verre de bon matin pour vous remettre d'une grande beuverie la veille?

  • Jamais (0 points)
  • Une fois par mois ou moins (1 point)
  • 2 à 4 fois par mois (2 points)
  • 2 à 3 fois par semaine (3 points)
  • 4 fois par semaine ou plus (4 points)

7. Durant l'année passée, combien de fois avez-vous ressenti de la culpabilité après avoir bu?

  • Jamais (0 points)
  • Une fois par mois ou moins (1 point)
  • 2 à 4 fois par mois (2 points)
  • 2 à 3 fois par semaine (3 points)
  • 4 fois par semaine ou plus (4 points)

8. L'année passée, à quelle fréquence avez-vous oublié ce qui c'était passé la nuit précédente à cause d'un excès d'alcool?

  • Jamais (0 points)
  • Une fois par mois ou moins (1 point)
  • 2 à 4 fois par mois (2 points)
  • 2 à 3 fois par semaine (3 points)
  • 4 fois par semaine ou plus (4 points)

9. Comme conséquence de votre consommation, avez-vous, un proche ou vous-même, failli être blessé?

  • Non (0 points)
  • Oui, mais pas l'an dernier (2 points)
  • Oui, pendant l'année (4 points)

10. Est-ce qu'un médecin, un proche, un ami ou un professionnel de santé a déjà été inquiet de votre consommation d'alcool, ou vous a déjà conseillé d'arrêter?

  • Non (0 points)
  • Oui, mais pas l'an dernier (2 points)
  • Oui, pendant l'année (4 points)

Maintenant, additionnez les points obtenus aux 10 questions, quel est votre score?

Si vous obtenez un score de 8 points ou plus, vous avez une consommation dangereuse et vous devriez consulter un médecin ou un service de conseils et d'informations sur l'alcool pour vous permettre de parler de votre consommation.

Informations supplémentaires et aide

Aide alcool
Partager cet article
Auteur: Michal Vilímovský (FR)
Formation: Étudiant en médecine, Troisième faculté de médecine, Université Charles, Prague
Ressources: Dianova.ca | NHS.uk (en anglais)
Sources des images: Dollarphotoclub.com
Date de publication: 8 novembre 2014 20:10
Prochaine date de révision: 8 novembre 2016 20:10
Ce site utilise les cookies pour fournir les services, personnaliser les annonces, et analyzer le trafic. En utilisant ce site, vous l'acceptez. Plus d'informations