5 maladies identifiables grâce à votre intonation vocale

5 maladies identifiables grâce à votre intonation vocale
21 septembre 2014 20:34

La plupart du temps, nous ne prêtons majoritairement pas attention à notre voix sur une base quotidienne. Il faut dire que nous prenons pour acquise, notre aptitude à parler, crier, chuchoter, voire même gémir. Il en est ainsi jusqu’au moment où nous nous rendons compte de quelques changements au niveau de notre intonation vocale, ce qui légitimement, devient une source d’inquiétude. En effet, notre voix en dit long sur notre état de santé. Ainsi, les fluctuations vocales se produisant fréquemment peuvent soit être associées à des pathologies mineures, soit à des problèmes beaucoup plus graves.

Par exemple, le fait d’avoir une voix rauque peut être lié soit à une infection de la gorge, soit à une trop grande utilisation de la voix. En outre, le fait d’avoir une voix grave ou au contraire fine est lié à une variation de la distance existant entre les cordes vocales. Ceci dit, la forme de la gorge, du nez et de la bouche jouent un rôle déterminant, et c’est justement pour cette raison que nous avons tous des voix différentes.

Une voix rauque peut être associée à un reflux d‘acide

Le fait d’avoir une voix rauque le matin peut être lié au fait que l’on vient de se réveiller, mais pas dans tous les cas. En effet, derrière une voix rauque, se cache peut-être un reflux d’acide. L’acide gastrique remonte en permanence de l’estomac à l’oesophage. Cependant, il peut quelques fois ateindre le larynx et la gorge. On parle alors de reflux laryngo. Selon Healthline.com, une irritation du larynx peut aboutir à une voix rauque, car les cordes vocales se gonflent, ce qui altère la vibration normale. Ceci dit, une voix rauque peut être révélatrice de nombreux autres problèmes. Amy Cooper, directrice de Mont Sinaï, une institution chargée de la gestion des pathologies ORL a confié à un quotidien traitant de questions médicales que tout changement au niveau de la voix pouvait être lié soit à des infections bénignes, ou alors à un cancer du larynx. Toutefois, selon elle “Il existe une multitude de raisons et de situations pouvant conduire à avoir une voix rauque“. Elle a d’ailleurs observé que cette façon de parler est caractéristique de certains jeunes qui l’estiment socialement acceptable, voire même plaisante.

Une voix enrouée peut être associée à une sinusite chronique

Lorsqu’on est enrumé, le fait d’avoir le nez bouché donne une voix peu flatteuse. Selon Cooper “ce type de voix s’observe lorsque l’air ne circule pas convenablement dans les narines“. Cette variation vocale s’explique par le fait que le manque d’air conduise à parler par le nez et les sinus. Avoir en permanence la voix enrouée résulte parfois d’une rhinosinusite chronique, laquelle peut découler soit d’une infection, d’une allergie, ou d’une réaction immunitaire à quelque chose. Cette rhinosinusite chronique peut quelques fois entrainer une sinusite chronique dans laquelle les polypes nasaux qui sont anormaux mais non cancéreux, bloquent les sinus. Selon la clinique Mayo, les sinusites chroniques ne peuvent être guéries. En revanche, un traitement à base de stéroïdes réduit considérablement le nombre de polypes. Si le traitement s’avère inefficace, ces polypes peuvent être enlevés de manière chirurgicale.


Une voix douce ou profonde peut être associée à des problèmes de thyroïde


Un changement vocal peut être le signe qu’il existe des problèmes au niveau de la glande tyroïde. En effet, les déséquilibres hormonaux qu’engendrent les problèmes au niveau de la thyroïde peuvent avoir un impact négatif sur la voix. Selon Cooper, ce qui s’observe le plus souvent est un approfondissement au niveau de la voix, ce qui chez les adultes, est révélateur d’une hypothyroïdie. La sécrétion insuffisante d’hormones thyroïdiennes est associée à ce type de voix. Ces problèmes peuvent aussi conduire à un affaiblissement au niveau de la voix. Par exemple, quand la glande thyroïde fait pression sur le nerf laryngé, une paralysie vocale peut en résulter. En outre, les patients atteints du cancer de la thyroïde peuvent avoir le nerf laryngé détruit, ce qui fait que seule une corde vocale est en mesure de fonctionner convenablement. Leur voix s’affaiblit donc au point de n’être perçue que comme un murmure.


Un homme qui se parle tout seul


Une voix douce et monotone peut être associée à la maladie de Parkinson

Parler de manière calme ou monotone peut être révélateur du fait que l’on est atteint de la maladie de Parkinson. 90% des personnes atteintes de cette maladie présentent ce symptôme sans s’en rendre compte. Ils ont la sensation de parler d’une manière audible alors qu’ils n’en est rien.


Une voix grave peut être associée à un cancer du larynx

Le cancer du larynx peut entrainer à ses débuts, un changement au niveau de la voix. Cela s’explique par le fait que les vibrations des cordes vocales soient affectées. L’Atlas de génétique et cytogénétique en oncologie et hématologie, estime que 5% de toutes les tumeurs du larynx sont constituées de tumeurs bénignes. En outre, l’enrouement peut être lié à une laryngite susceptible de s’aggraver au cours de la journée quand on est malade. En outre, ce type de voix peut encore durer une semaine, même quand les autres symptômes ont disparu. Tel est donc ce que nous devons retenir sur ces pathologies susceptibles d’être identifiées du fait de notre intonation vocale. N’oubliez donc pas d’être plus attentif à votre voix!

Partager cet article
Auteur: Michal Vilímovský (FR)
Formation: Étudiant en médecine, Troisième faculté de médecine, Université Charles, Prague
Sources des images: Dollarphotoclub.com
Date de publication: 21 septembre 2014 20:34
Prochaine date de révision: 21 septembre 2016 20:34
Ce site utilise les cookies pour fournir les services, personnaliser les annonces, et analyzer le trafic. En utilisant ce site, vous l'acceptez. Plus d'informations